Accord post-Brexit: qu’est-ce qui va changer pour les pêcheurs français?

Brexit – l’accord conclu entre Londres et Bruxelles inquiète la plupart des pêcheurs européens, qui devront à terme renoncer à une partie de leurs prises dans les eaux britanniques. Explications.

Noël qui prend de l’eau. C’est l’avis de nombreux pêcheurs européens, les Français, qui ont accueilli jeudi soir avec inquiétude et inquiétude l’accord sur le Brexit conclu il y a quelques heures entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. En cause, la disposition selon laquelle ils devraient renoncer à une partie de leur pêche dans les eaux britanniques.

Toutes les informations sont sur

Brexit: au revoir UK

Jusqu’en 2026, il abandonnera un quart de ses prises

L’accord prévoit une période de transition de cinq ans et demi jusqu’en juin 2026, à l’issue de laquelle les pêcheurs européens abandonneront progressivement 25% de leurs récoltes pour un montant de 650 millions d’euros chaque année. . L’accès aux eaux britanniques serait alors renégocié chaque année, le privant de visibilité.

Concrètement, la France a obtenu les entrées à 6/12 milles marins au large des eaux britanniques comme dans la zone économique exclusive jusqu’au 1er juin 2026. “Cela concerne également les espèces qui ne sont pas soumises au système de rationnement, comme le bar, le calmar ou les pétoncles.”Détails du ministère. Et le dernier à ajouter ça “Les négociations commenceront avec le Royaume-Uni à partir du 1er janvier pour négocier des participations communes.” Parmi les pays européens qui “Ils se réuniront rapidement pour travailler sur ce nouvel équilibre dont les détails ne seront connus que dans les prochaines heures.”

Soutien financier de la France …

Très rapidement, le gouvernement a dévoilé des mesures pour soutenir l’industrie. Ainsi, le ministère de la mer a précisé dans la soirée que les pêcheurs et les vendeurs de poisson pourraient le faire “Bénéficier d’une aide fixe d’un montant de 30 mille euros, en fonction de leur dépendance aux produits pêchés dans les eaux britanniques”. De plus, ces professionnels pourront profiter de mesures complémentaires: pour les chasseurs, les pauses seront compensées à hauteur de 30% du chiffre d’affaires de référence approuvé, y compris le reste au détriment d’une activité partielle.

READ  Classement: ES10 Rallye Monte-Carlo 2021

Lire aussi

Pour ceux qui ne souhaitent pas recourir à une fermeture temporaire pendant cette période, une partie de la perte de volume d’affaires au premier trimestre est compensée pour les entreprises britanniques dépendantes de l’eau. Pour les grossistes, une compensation sera accordée pour une partie de la perte des ventes au premier trimestre si l’entreprise dépend de produits capturés dans les eaux britanniques.

En plus de la première enveloppe, l’Etat français a annoncé jeudi soir qu’il fournirait des aides pour les années à venir. En particulier, l’extension de l’activité partielle à long terme des salariés des entreprises britanniques de l’eau. Un plan de sortie de flotte est également en cours de préparation pour les navires dépendant des eaux britanniques qui souhaitent suspendre leur activité. Enfin, les aides publiques à la restructuration seront préparées dans le cadre du plan de protection de l’emploi de l’entreprise.

… mais aussi de Bruxelles

Le négociateur européen Michel Barnier a promis que l’Union européenne ferait exactement cela Avec les pêcheurs européens pour les soutenir. Il a souligné qu’en dépit de cet accord, il y aura, ‘De vrais changements’ Le 1er janvier À de nombreux citoyens et entreprises. L’Union européenne a alloué cinq milliards d’euros dans son budget pour soutenir les secteurs les plus touchés.

Cette clause de révision, qui n’est soutenue par aucun autre secteur économique, est inacceptableHubert Carré, directeur général du Comité national français de la pêche maritime et de l’enseignement maritime

Ne soyez pas encore assuré. «Cette clause de révision, qui n’est soutenue par aucun autre secteur économique, est inacceptable et ne donne pas une vision de la pêche française et de l’ensemble de l’industrieHubert Curry, directeur général du Comité national français de la pêche maritime et de l’agriculture maritime, a vivement réagi, déplorant les sombres perspectives du secteur, en plein essor jusqu’à présent, mais dont la flotte de navires avait considérablement vieilli, plusieurs crises conduisant à Calmez la situation, enthousiasme pour les investisseurs. “Nous commençons à rénover la flotte parce que c’est excitant – les bateaux ont en moyenne 25-30. Il va faire chaud.”

Sur le même sujet

Articles les plus lus

Une troisième incarcération est-elle inévitable? Que disent les chiffres?

“Noël avec un morceau de pain et un steak” pour les camionneurs bloqués à Douvres

Direct – Covid-19: 292 nouveaux décès ce jeudi, une légère baisse du nombre de cas hospitalisés

Megan et Harry dévoilent leur carte de Noël et leur fils Archie a grandi

Accord post-Brexit: qu’est-ce qui va changer pour les pêcheurs français?

More from Grégoire Félix

Quatre divisions dans le nord-est ont été placées dans le sillage, la neige et la neige orange

Météo-France évoque le “Premier épisode hivernal notable” de Grand-Est. Il fait froid...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *