ANTONETTI PROLONGE DE 4 ANS ET LICENCIE 2 MOIS APRES

mercredi 23 novembre 2016 / 14h08 /


# LOSC   
ANTONETTI PROLONGE DE 4 ANS ET LICENCIE 2 MOIS APRES 0

Coach de Lille, Frédéric Antonetti a prolongé avec le club en Septembre et se fait remercie 2 mois après. Il est vraiment temps que Michel Seydoux, président du LOSC, vende le club.

Frédéric Antonetti a été recruté en catastrophe en novembre 2015 pour remplacer Hervé Renard. Le club était alors au fond du classement de Ligue. Antonetti réussit à remonter le club au classement et se qualifie même pour le tour préliminaire de l'Europa League où il se fait sortir par l'équipe de Qabala. 

Lille fait une très mauvaise entame de championnat mais le club du LOSC décide de prolonger Frédéric Antonetti pour 4 ans ce qui est un bail rare pour coach aujourd'hui. On peut alors trouver le timing et la durée du contrat très étonnant de la part du club nordiste. 

Visiblement, Frédéric Antonetti ou ses représentants sont de très bons négociateurs. Michel Seydoux veut vendre le club depuis plusieurs années mais s'affaiblit dans une future négociation de reprise du club en prolongeant ainsi son entraîneur. Nous savons bien que le nouveau repreneur va vouloir mettre ses hommes en place et ne reconduit quasiment jamais le staff technique en place.

Dans le cas du LOSC, Gérard Lopez a déjà son directeur sportif et ne veut pas payer la reprise du club trop cher sachant qu'il va devoir absorber d'éventuels déficits que nos clubs français connaissent tous ce qui les oblige de vendre leurs meilleurs éléments en fin de saison.

Le très mauvais classement du LOSC, en ce moment, va pousser le repreneur à minimiser le prix d'achat et Michel Seydoux se retrouve acculé et doit absolument vendre désormais que les négociations sont annoncées.

Les dirigeants du LOSC vendent le club quasiment au plus mauvais moment sur le plan financier par rapport aux résultats sportifs et les déboires avec le contrat de son coach.

Nous ne voyons pas le repreneur mettre plus de 20 millions d'Euros dans la reprise du LOSC ce qui représenterait un peu plus que le quart de son budget annuel donc une très mauvaise opération pour son président.

Le choix du recrutement d'Antonetti pour une opération commando peut s'avérer judicieux mais la prolongation de 4 ans et à ce moment plombe le club.

Pourtant, le président Seydoux fait parti de ces personnes que l'on apprécie avec une approche très humaine du management de son club mais nous pouvons nous poser la question sur la façon dont il a été conseillé.

Nous ne souhaitons pas tirer sur Frédéric Antonetti qui est un coach passionné et très humain malgré l'image qu'il donne face caméra. Frédéric Antonetti est issu d'une terre de Football, la Corse, pour qui ce sport bat dans leur veine. Il est certain que le coach corse n'était pas l'homme de la situation dans ce contexte lillois très particulier et en est presque la victime. 

Le message d'au revoir de Frédéric Antonetti est la preuve qu'il a aimé travaillé dans le club nordiste et pour ses magnifiques supporters.

Nous avons reprise le message de Frédéric Antonetti publié sur le site Web du LOSC.


« C'est avec un profond regret que je suis aujourd'hui amené à quitter mes fonctions d'entraîneur du LOSC.

Malgré la déception, je tenais, avant mon départ, à remercier les membres du staff, les joueurs, les salariés, les supporters du club et plus largement, l'ensemble des lilloises et des lillois pour l'accueil qu'ils m'ont réservé dès mon arrivée. Les gens du nord n’ont pas failli à une réputation qu’ils méritent amplement. Le LOSC restera pour moi une très belle aventure sportive et humaine.

Je tenais aussi à manifester mon respect et mon amitié pour Michel SEYDOUX, Jean-Michel VANDAMME et Reynald BERGHE avec lesquels j'ai eu beaucoup de plaisir à travailler et à échanger durant cette année.

Désormais, je souhaite à chacun, supportrices et supporters du LOSC, de revivre avec leur club les moments de joie et de communion que nous a procuré la fin de saison dernière après la conquête d’une cinquième place inespérée.

N’oublions jamais qu’au-delà de toutes nos déceptions, ce sont les émotions partagées qui nous font aimer le football et nous réunissent autour de ce sport, d’où que nous soyons. » Frédéric Antonetti



// La Rédaction //


0

COMMENTAIRES
 
REAGISSEZ
A CET ARTICLE
Il est nécessaire de créer un compte et de se connecter pour réagir aux articles. Vous pouvez noter les commentaires de chacun (0=pas du tout apprécié, 3=très apprécié).


 

Pas de commentaire pour le moment





A LIRE AUSSI LES + LUS