Neymar, la classe à embrouilles !

mercredi 20 septembre 2017 / 09h58 /


# NEYMAR   
Neymar, la classe à embrouilles ! 0

L'altercation entre Neymar et Cavani était prévisible, lorsqu'on connaît les antécédents de la starlette brésilienne. Neymar cherche souvent à humilier ses coéquipiers à l'entraînement et surtout ses adversaires lors des matchs. 

(Lors du match contre Toulouse) : "Il avait envie de tirer et il a marqué. L’important, c’est d’aider l’équipe". Neymar

Nous avions déjà observé le comportement de Neymar lors des premiers matchs de championnat, où il est allé discuter avec Cavani à chaque penalty pour le PSG. Les réactions, lors du match PSG v Lyon,  étaient attendues depuis le début de saison. 
 
La première situation autour des penalties s'est produite, le 20 août dernier, lors du match contre Toulouse avec une première tentative de Neymar, mais l'uruguayen ne laisse pas cet exercice à Neymar. Dans les matchs suivants, nous avons également observé l'impatience du brésilien de mettre la main sur les tirs aux buts, mais à chaque fois Cavani éconduit son partenaire. 

  "Je crois que ça jette un peu une ombre sur son intégration, ça montre une facette trop individualiste au groupe". Lédio Carmona (SporTV)

L'erreur serait de tout crystalliser sur une simple histoire de penalty, pour justifier une fracture dans le vestiaire parisien. Oui, nous pouvons parler de scission, car Neymar n'est pas homme à partager la réussite d'une équipe, qu'il n'hésite pas à mettre en danger pour ses propres intérêts personnels. 

La presse brésilienne n'est pas tendre avec Neymar suite à l'affaire du pénalty et de nombreux journalistes du pays se sont exprimés. 

Nous ne pouvons minimiser ce qui s'est produit, car ce serait ne rien comprendre au football moderne, qui s'individualise de plus en plus et Neymar est le premier prototype du joueur 100% console de jeu. 

La starlette brésilienne n'est pas à son premier coup de créer des embrouilles, au sein de ses équipes, dès lors qu'un obstacle se présentait à lui tant de la part de ses partenaires ou des adversaires. 

Dès l'arrivée de Neymar, nous avons rédigé un article sur ce qui attendait le PSG et surtout son coach, Unai Emery, avec le recrutement du brésilien. Seul un club, avec des règles bien définies et fort sur le plan structurel, peut contenir les ambitions personnelles de Neymar, ce que le PSG n'a pas vraiment démontré avec les affaires Verratti, Rabiot, Zlatan et Aurier. 

Le PSG voulait grandir pour rêver plus grand avec le recrutement de Neymar. Il faut se rendre à l'évidence que le joueur est bien plus grand que le club et n'hésitera pas à mettre en difficultés toute l'équipe, si un obstacle se présente à lui, pour ne pas freiner ses objectifs individuels. 

Neymar s'embrouille rapidement avec ses partenaires ou les adversaires, depuis qu'il joue à Santos au Brésil.


Santos 2010 / Dorival Junior viré

En 2010, Neymar joue à Santos au Brésil et son coach Dorival l'empêche de tirer un penalty, contre l'Atletico Goianense, après avoir raté des penalties à plusieurs reprises. Neymar insulte son coach, qui ne le fait pas jouer le match suivant contre Corinthians. 

Sous la pression de l'entourage de Neymar, la direction du club de Santos licencie son coach, Dorival, quelques jours après avoir mis le joueur brésilien sur le banc.

dorival


Barça 2014 / Embrouille avec Coentrao et Pepe

En 2014, le Barça joue contre le Real Madrid en finale de Coupe du Roi. Le Barça était mené au score et Neymar tente de provoquer un penalty ridicule, tout en provoquant Coentrao. Agacé par l'attitude anti Fair Play de Neymar, le défenseur portugais réagit par des gestes d'énervements envers le brésilien, avant que Pepe ne vienne s'interposer. 

coentrao


Brésil 2015 / Embrouille avec Juan Camilo Zuniga

Juan Camilo Zúñiga, défenseur colombien, avait blessé Neymar lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil, suite à plusieurs provocations du brésilien. Neymar a manqué le match suivant avec le Brésil. Zuniga avait transmis une lettre d'excuses à Neymar, après de nombreuses menaces envers lui.

En 2015, les 2 équipes se retrouvent lors d'un match et Neymar prendra un carton rouge pour un coup de tête sur Murillo. Lors de cette rencontre, Neymar en profite pour régler ses comptes avec Zuniga, en lui lançant "Merci, mais appelle moi pour t'excuser, fils de p...".

zuniga


Barça 2015 / Embrouille avec Fernando Torres

Le Barça joue à l'Atletico en Coupe du Roi et Neymar s'embrouille avec Juanfran et Raul Garcia. Fernando Torres s'approche et Neymar lui lance des mots en cachant sa bouche, ce qui a eu le don d'énerver l'attaquant de l'Atletico qui pousse Neymar. Busquets et Iniesta sont intervenus pour calmer les esprits.

Torres


Barça 2015 / Embrouille avec Juanfran

Le défenseur de l'Atletico, Juanfran, a pris tous les ballons dans les pieds de Neymar qui a été inexistant tout le match. A chaque ballon subtilisé, Juanfran lançait des "pics" à Neymar, qui s'est agacé tout le match. Juanfran lui a même parlé du 7-1, pris par le Brésil contre l'Allemagne en Coupe du Monde. 

Neymar était pris à son propre jeu du chambrage par Juanfran, qui l'a provoqué et privé de ballon tout le match. Pendant la rencontre, Neymar n'a pas trouvé mieux que d'embrasser Juanfran pour le provoquer. Sur les matchs suivants jusqu'à ce que Neymar quitte le Barça, le brésilien n'a jamais pris le dessus sur Juanfran.

Juanfran


Barça 2015 / Embrouille avec Bustinza

Dans la finale de Coupe du Roi 2015, le Barça mène 3-1 contre Bilbao et Neymar tente un coup du Sombrero sur Unai Bustinza. Ce geste de Neymar a provoqué la colère de toute l'équipe de Bilbao, qui lui est tombé dessus. Les basques ont considéré qu'à ce moment du match, Neymar leur a manqué de respect. Encore une fois c'est un coéquipier, Xavi Hernandez, qui est venu calmer tout le monde.

Bustinza


Brésil 2015 / Embrouille avec Carlos Bacca

Lors d'un match en 2015 entre le Brésil et la Colombie, Neymar met un coup de tête au joueur colombien, Murillo, provoquant une violente altercation avec Carlos Bacca qui le pousse violemment.

Bacca


Barça 2017 / Embrouille avec Nelson Semedo

Le Barça est en tournée à Miami, en avant saison, lors de laquelle Neymar en est presque venu aux mains avec Nelson Semedo (jeune latéral portugais), qui venait d'arriver au club. A ce moment, Neymar savait qu'il allait quitter le Barça, mais finalement il n'a pas pu s'empêcher de s'embrouiller avec un coéquipier, avant de faire ses valises. Sans l'intervention de Busquets et d'autres joueurs du Barça, Neymar voulait en venir aux mains avec Semedo. 

Semedo


PSG 2017 / Embrouille avec Anthony Ralston

Le PSG joue contre le Celtic son premier match de Ligue des Champions. Au cours du match, Neymar a provoqué plusieurs fois les joueurs du Celtic et notamment a montré 3 doigts au jeune joueur de 18 ans, Anthony Ralston, pour lui signifier que le PSG menait 3-0 au score. A la fin du match, le jeune Ralston va serrer la main de Neymar qui la lui refuse. 

Ralston


Neymar a montré, depuis qu'il joue au football, que la seule chose qui compte c'est Neymar et rien ne doit se mettre en travers de son passage. Le brésilien fait preuve de provocations constantes envers ses adversaires, mais également ses coéquipiers, même si au Barça il s'est contenu car le club est plus grand et qu'il y a une hiérarchie installée avec Messi et les catalans. 

Neymar n'hésite pas à faire virer ses entraîneurs s'il n'obtient pas ce qu'il veut, comme à Santos. Au Barça, Luis Enrique et Unzué ont été repris par la direction du club, pour autoriser à Neymar des passe-droits, comme se rendre au carnaval de Rio en pleine compétition. 

Neymar provoque constamment les adversaires sur le terrain, sans aucun respect, afin de montrer qu'il est au-dessus. Cette attitude a eu le don de galvaniser les adversaires, qui opéraient un marquage strict et l'empêchait de s'exprimer depuis la saison 2014-2015. L'attaquant brésilien a réussi à se mettre contre lui, quasiment toutes les équipes espagnoles. 

Neymar a tendance à tomber dans la facilité, dès que tout lui réussi et à dégoupiller complètement, lorsque la rivalité est de taille. Sorti de l'emprise de Messi, la starlette brésilienne n'est certainement pas venu au PSG pour partager la réussite et le pouvoir. L'altercation avec Cavani a été provoqué volontairement pour obliger les dirigeants du PSG à faire un choix, sachant pertinemment qu'il est position de force. Le départ de Cavani lui permettrait d'avoir le champ libre, pour faire ce qu'il veut dans l'équipe et pourrait offrir une place de titualire sur l'aile droite, à son ami Lucas Moura. Kylian Mbappé, quant à lui, prendrait la place de Cavani en avant-centre.

Edison Cavani n'est pas homme à baisser les armes facilement et d'autres situations conflictuelles, encore plus graves, pourraient resurgir pendant la saison. 

En recrutant Neymar, le PSG ne choisit pas de faire grandir l'équipe, mais plutôt d'offrir enfin le statut de numéro 1, que l'attaquant brésilien est venu chercher. Neymar a grandi dans l'ombre de Messi et il a pu mesurer toute l'importance de l'argentin à Barcelone. Son rêve secret est d'être le Messi de Paris et de dépasser la notoriété de l'argentin, en balayant tout sur son chemin, avec sa colonie brésilienne.

Concernant les penalties, le coach parisien Unai Emery parle de gentlemen agreement entre Cavani et Neymar pour décider de qui doit tirer. Le coach parisien ne veut pas être trop ferme sur le sujet, pour éviter de perdre Cavani et de ne pas avoir la Brasil Touch contre lui, avec Neymar en tête de la rebellion. 

Le PSG n'a pas trouvé meilleure solution que de régler ce différend avec des primes identiques pour les 2 joueurs. Pas certain que cela se réglera avec les finances cette fois.

Il ne va pas être bon être coach du PSG cette saison avec un tel vestiaire, bon courage Emery !



Rédigé par ZT // Socio Football


0

COMMENTAIRES
 
REAGISSEZ
A CET ARTICLE
Il est nécessaire de créer un compte et de se connecter pour réagir aux articles. Vous pouvez noter les commentaires de chacun (0=pas du tout apprécié, 3=très apprécié).


 

Pas de commentaire pour le moment





A LIRE AUSSI LES + LUS