PSG, Lille, Rennes, Lyon : Une Ligue 1 à plusieurs vitesses !

lundi 20 novembre 2017 / 09h03 / Zeljko Tanasic


# PSG   
PSG, Lille, Rennes, Lyon : Une Ligue 1 à plusieurs vitesses ! 17

Cette 13ème journée de Ligue 1 se joue après une période de trêve internationale, qui souvent peut apporter un nouveau souffle aux équipes et inverser certaines dynamiques. Le PSG, Lille, Rennes et Lyon ne vivent pas les choses de la même façon.


Cavani fait sauter le cadenas nantais !

Depuis le début de saison, les Canaris de Ranieri ne dominent pas vraiment leurs matchs et procèdent plutôt en contre attaque, pour remporter leurs rencontres sur un but d'écart. Les nantais affrontaient le PSG au meileur moment, après une trêve internationale, avec des joueurs parisiens revenants de leur sélection nationale. 

Nantes, aux couleurs du Brésil face à Neymar

Le coach nantais, Claudio Ranieri, présente une équipe ultra défensive pour démarrer le match, en espérant jouer les quelques ballons en contre pour surprendre les parisiens. Unai Emery décide d'aligner plutôt Pastore que Draxler au milieu du terrain et Di Maria à la place de Mbappé. Le PSG doit vendre des joueurs au Mercato d'hiver pour trouver 80 millions d'Euros, afin de respecter le Fair Play Finanicer. C'est le moment de sortir les joueurs, que l'on veut voir partir, susceptibles de faire rentrer des fonds. Les 2 argentins seraient donc dans la liste des transferts de cet hiver. Cavani se frotte déjà les mains, car Di Maria et Pastore sont ses meilleurs pourvoyeurs de ballons, depuis qu'il est au club. 

La tactique du coach italien s'est avérée payante, puisque le PSG ne se procure quasiment pas de situation nette, jusqu'au premier but parisien à la 38ème minute. Les nantais contenaient bien les attaques parisiennes, en arrivant même à ressortir quelques ballons dangereux face au but d'Areola. Les nantais font déjouer des parisiens bien trop imprécis dans les passes et les derniers gestes, à l'image d'un Neymar qui n'est pas dans un grand jour. Les latéraux parisiens, Dani Alves et Yuri Berchiche, n'arrivent pas à trouver des décalages, tant les Canaris bloquent bien les ailes. 

Au bout d'une demie heure, nous pouvions penser que ça sentait le match piège avec le hold up parfait du spécialiste Ranieri. Les parisiens n'arrivaient pas à inquiéter la défense des Canaris et les nantais réussissaient à se projeter rapidement vers l'avant ... là je me dis "un ballon pourri va attérir dans les pieds de Sala et Nantes va mener au score" ... si les nantais avaient inscrit le premier but, il auraient jouer non pas à 9 mais à 10 dans leurs 30 mètres ... et le match aurait été très très compliqué pour le PSG ... dans ce type de rencontre, il est préférable que l'équipe qui domine ouvre le score pour débloquer une situation délicate. 

Et Cavani change le cours du match ...

Les attaques parisiennes était bien trop timides et prévisibles pour des nantais extrêmement bien organisés. Sur la seule erreur nantaise, à la 38ème minute, Cavani profite d'un ballon reçu de Pastore, pour réussir un magnifique contrôle orienté, qui lui permet de se retrouver face à Tatarusanu et d'inscrire le premier but parisien. Dès lors, les nantais doivent se découvrir et le match devient plus facile pour les parisiens. 

Encore une fois, c'est Edison Cavani, avec toute sa Grinta, qui débloque une situation délicate pour le PSG. Neymar est bien venu au devant de l'uruguayen pour le saluer sans trop de conviction, et nous sentons bien que l'attaquant brésilien n'explose pas de joie lorsqu'il n'est pas au centre des débats ... 14 pour Cavani, 7 pour Neymar ... non non ça ne va pas du tout ces stats, pour quelqu'un qui veut être Ballon d'Or ! 

Pastore et Di Maria dans les bons coups ...

Javier Pastore a offert le premier but à Cavani et a inscrit le 3ème, après la réduction du score nantaise à 2-1. Di Maria a, quant à lui, inscrit le 2ème but bien chanceux, suite à un corner joué à 2. 

Cavani, Pastore et Di Maria ont été les joueurs de ce match, lors duquel les 2 argentins et l'urguayen se sont cherchés et trouvés sur le terrain. 

Pastore et Di Maria pourraient quitter le PSG au Mercato d'hiver et leur apport technique serait certainement en la défaveur de Cavani, tant la relation avec les 2 argentins est fluide avec El Matador.

Le PSG conserve 6 points d'avance sur le second Monaco et pose un peu plus son empreinte sur cette Ligue 1, qui lui tend les bras. Le PSG est le grand gagnant de cette 13ème journée, lors de laquelle le club parisien est le seul club en tête du classement à avoir remporté son match.

/ PSG 4-1 NANTES /

15 pour Cavani

Edison Cavani a inscrit 15 buts en Ligue 1, pour être le meilleur buteur ex aequo avec Immobile dans les 5 principaux championnats d'Europe. Belle performance de l'uruguayen lorsqu'on sait qu'il y a Neymar à ses côtés qui vise ce titre et le Ballon d'Or.

Cavani ney


Le LOSC enfin efficace ?

Lille accueillait une équipe de Saint-Etienne malade depuis plusieurs matchs et pour ne rien arranger, les Verts ont perdu leur coach qui a démissionné cette semaine. 

Comme dans tous leurs matchs, les lillois ont dominé l'adversaire dans la possession du ballon, avec 64% en faveur des joueurs de Marcelo Bielsa. Les stéphanois ont été quasiment inexistants dans ce match, même si les lillois n'ont pas été non plus très brillants.

Le jeu du LOSC est clair, Bielsa demande à ses joueurs de passer par les côtés, pour centrer dans l'axe de la surface adverse. 83% des attaques lilloises proviennent des ailes contre 74% pour Saint-Etienne. 

Pour attaquer sur les côtés, Bielsa fait confiance à El Ghazi et Bahlouli. Autant le premier dispose d'excellentes qualités de centreurs, autant le second n'est pas vraiment au niveau des exigences du jeu demandé par le coach argentin.

Les lillois ont fourni une prestation identique à ce qu'ils réalisent depuis le début de saison, mais se sont montrés bien plus efficaces. Le football n'est pas qu'une affaire de domination mais surtout d'efficacité, même s'il est préférable de se procurer de nombreuses situations, pour se donner davantage de chances d'inscrire des buts. Dans ce match, les joueurs du LOSC ont tiré au but à 12 reprises pour 5 tirs cadrés et 3 buts inscrits. Contre l'OM, les lillois avaient tiré au but à 17 reprises pour aucune réalisation. 

Il manquait surtout l'efficacité devant le but, pour que cette équipe du LOSC montre un tout autre visage et remonte dans les 6 ou 7 premières places au classement. Dans leurs 2 derniers matchs, les lillois ont inscrit autant de buts que lors des 11 premières rencontres et cela change tout.

Nous pourrions commencer à être optimiste et penser que Bielsa a enfin trouvé la formule magique. Et bien je pense que non, cette équipe manque d'un buteur et ce ne sont pas les 6 buts inscrits contre Metz et Saint-Etienne, qui me feront changer d'avis. Dès lors que Lille jouera contre des équipes bien organisées en défense, ils continueront à se montrer impuissant et auront de grandes difficultés à gagner leurs matchs. 

Cette équipe du LOSC pourrait être dans le Top 5, si les dirigeants du club arrivent à recruter un véritable buteur.

/ LOSC 3-1 SAINT-ETIENNE /

bielsa



Un nouveau Rennes, vraiment  ?

Pour son premier match sur le banc de Rennes, Sabri Lamouchi affrontait le promu strasbourgeois. Quoi de mieux de commencer comme coach en jouant contre une équipe de bas de tableau ! C'est ce que pouvait se dire Lamouchi avant cette rencontre.

Finalement, la série de 3 victoires consécutives en Ligue 1 des rennais s'est achevée en Alsace. Le nouveau coach de l'équipe bretonne ne démarre pas sa carrière d'entraîneur en Ligue 1 de la meilleure des façons. 

Le match entre Strasbourg et Rennes n'était pas d'une grande qualité mais les strasbourgeois ont, de nouveau, joué avec beaucoup de courage. Il ne faut pas oublier que ces joueurs évoluaient en National il y a 18 mois ... l'apprentissage se fait en accéléré avec le coach Thierry Laurey.

Le match était très équilibré dans tous les domaines et souvent ennuyant. Les strasbourgeois ont mené 2-0 au score et se sont montrés les plus efficaces dans cette rencontre. 

Je vais laisser un peu de temps pour juger le travail de Sabri Lamouchi, qui débute sur le banc rennais par une défaite. 

/ STRASBOURG 2-1 SAINT-RENNES /

Lamouchi

Lyon sans Fékir, sans imagination !

Nous avons assisté à un bien triste match entre Lyon et Montpellier. Les lyonnais n'ont rien proposé dans ce match et ont surtout fait preuve d'une grande maladresse, en phase offensive à l'approche de la surface. Memphis Depay et Mariano ont montré, de nouveau, toutes leurs carences lorsqu'il s'agît de hausser le niveau et de prendre le match à leur compte. La défense lyonnaise s'est montrée très suffisante et surtout fébrile sur les quelques attaques rapides de Montpellier. 

Face à une équipe disposant d'un ou deux bon attaquants, Lyon perdait ce match. 

La seconde période du match était à sens unique, avec une domination de Montpellier et des lyonnais incapables de ressortir proprement des ballons de l'arrière, pour construire leurs attaques. 

Finalement, cette rencontre se terminera sur un logique 0-0, avec 12 tirs de chaque côté pour quasiment autant de ballons cadrés.

Ce que nous pensions s'est vérifié, Fékir est l'arbre qui cache la forêt, d'une équipe lyonnaise sans inspiration, dès l'absence de son nouveau capitaine. Nabil Fékir est le meilleur buteur de cette équipe et surtout l'ensemble des attaques dangereuses partent de ses accélérations. Compte tenu du niveau élevé de Fékir, depuis le début de saison, il est tout à fait logique que le jeu lyonnais baisse en qualité en son absence. Il en est de même pour toutes les équipes, dont le leader est manquant ou défaillant. Nous le voyons avec Ronaldo et le Real Madrid en ce moment ... nous l'avons vu avec Messi et le Barça, Dybala avec la Juventus. 

Ce match montre bien toute l'importance de Nabil Fékir, dans cette équipe lyonnaise et de son très haut niveau retrouvé, suite à sa blessure aux ligaments. 

/ LYON 0-0 MONTPELLIER /

Image du Match

L'image de ce match provient surtout des tribunes, avec des milliers de maillot de l'OL brandits en soutien à Nabil Fékir, comme ont pu le faire les supporters du Barça avec Messi. 

fékir_1


17

COMMENTAIRES
 
REAGISSEZ
A CET ARTICLE
Il est nécessaire de créer un compte et de se connecter pour réagir aux articles. Vous pouvez noter les commentaires de chacun (0=pas du tout apprécié, 3=très apprécié).


 
NOTE   0
arachni_name
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 14

1



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 14

1



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 14

1)



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name)
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 14

1



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name"'`--
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 14

1



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 14

1"'`--



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0

jeudi 21 décembre 2017 / 18h 14



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 14

1



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 13

1



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 13

1



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 13

1)



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 13

1"'`--



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0

jeudi 21 décembre 2017 / 18h 13



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 13

1



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name"'`--
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 13

1



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 13

1



DONNER UNE NOTE
REPONDRE


NOTE   0
arachni_name)
jeudi 21 décembre 2017 / 18h 13

1



DONNER UNE NOTE
REPONDRE




A LIRE AUSSI LES + LUS