«Chacun a apporté ses notes de frais»… les derniers jours sont entre frustration et amertume

Étape Téléfoot peu avant le lancement de la chaîne, le 18 août 2020. – Bertrand Guay / AFP

  • Téléfoot fermera bientôt mais la Ligue 1 devrait diffuser jusqu’au 23 décembre au moins.
  • Déçus, certains membres du personnel ont utilisé une arme d’humour sur le groupe pour dénoncer la situation.
  • Plusieurs journalistes et techniciens entendent une manifestation contre Jaume Rores et le groupe Medipro devant le tribunal jeudi.

Paul de Saint-Sernin ne reviendra pas mercredi pour le prochain multi-match de Ligue 1 à Téléfoot. Rassurez-vous, frère jumeauAdrien Rabiot, Qui travaille le dimanche uniquement pour éviter de rendre visite au seigneur, n’a pas reçu sa lettre de licenciement lundi alors qu’il mangeait des chocapics. Même apparemment la chronique amusante de l’humoriste, partagée par Jenny Demay, amusait Jean-Michel Rossier, le chef des opérations de la chaîne. Qui l’a manqué? L’histoire à succès du verre d’adieu fictif de Mediapro, du moins sa carte de visite,
Seulement quatre mois après la pendaison de crémaillère.

Trois minutes de sortie collective, même les nerfs d’Anne-Laure Bonnet sont terminés. Un technicien du groupe: “Tout le monde a applaudi à la fin. On a eu un vrai moment à la télé et en regardant le contexte, c’était agréable de se détendre un peu.” Ceux qui ont travaillé sur le terrain sont tous pris en charge par SMS. Bref, la plupart du temps: “Merci, nous en avions besoin”.

“J’espère qu’il a C … pour venir en personne.”

Contexte, donc. 150 journalistes, techniciens, consultants et sous-traitants, comme tout le monde, par Jaume Roures. Leader catalan Il avait visité les bureaux fin octobre Pour reconstituer les forces avec une promesse. Au pire, Mediapro “ne laissera personne derrière”. Vendredi dernier,
Il n’était pas présent pour signer le certificat de décès. Inaccessible, même pour les travailleurs de la chaîne. L’un a commenté en annonçant la terrible nouvelle: “J’espère qu’il a C … pour venir vous expliquer pourquoi c’est fermé en personne.”

Il est difficile de se préparer pour le week-end après un coup aussi violent. D’autant plus qu’il faut faire la queue devant la caméra. «Tout le monde est revenu avec ses rapports de compte», témoigne un employé. Obtenir une indemnisation le plus tôt possible, avant la faillite? Jusqu’à présent, personne n’a eu à se plaindre des retards salariaux. Y compris les indépendants, envoyés pour tirer le lendemain en Ligue 2.

Le lien le plus anxieux avec le club qu’ils sont censés cerner. “J’y ai mis les pieds tout de suite. Je leur ai dit:” Écoutez, vous savez que je n’ai rien à voir avec ça, j’espère que nous pourrons coopérer comme nous l’avons fait jusqu’à présent. ” En général, il n’y a aucun incident à signaler. Mieux encore, condamné Mediapro Soulignez un rapport plus convivial que d’habitude. “Il y a trois jours, nous avons été exécutés sans procès, certains disaient que le Paris Saint-Germain ne diffuserait même pas, mais c’est comme si l’émotion de la nouvelle avait tout gagné. Il y avait une sorte de charité envers nous.”

Aucune vengeance n’est faible dans les clubs

Le coach lillois Christophe Galter résume le ressenti à l’antenne: “J’espère vous rencontrer tous, je ne sais pas où, mais j’espère que nous aurons toujours l’occasion de partager, de participer, car vous avez été très professionnel, tout ce temps, je sais, c’est dur pour vous.” Hormis un coup ou deux annulés pour des raisons fallacieuses, une seule polémique est née en Bretagne: compilé à partir de zéro ou presque autant, il raconte très peu le drame humain joué dans les clubs, Les deux sont dus à Covid et Mediabro.

En détail? Un collègue qui ne soumet pas sa demande à temps pour un joueur lors d’un entretien d’avant-match comme d’habitude, est un interlocuteur fatigué et traite la question un peu durement. Ce dernier devrait doubler car le club, comme beaucoup d’autres, est contraint de se tourner vers le chômage partiel. Environ 30 ans de travailleurs, pas les mieux payés, sont rentrés chez eux en pleurant quand ils apprennent que la prime de Noël saute cette année.

Ceux de Téléfoot qui n’y sont pas encore arrivés sont liés par leur professionnalisme. Il reste au moins trois jours pour commenter, sinon plus, il est temps pour l’université de s’entendre avec un nouveau diffuseur. Aux bureaux d’Aubervilliers, les horaires sont affichés jusqu’au 15 janvier, Même si personne ne la croit vraiment. “Dans ma tête, dimanche est le dernier”, souffle une journaliste, elle va faire son boulot sur le bord du terrain sans s’inquiéter mercredi dans le match de L1, “abandonner et avec le sourire, si possible”.

Un mouvement devant le tribunal de Nanterre?

Ils s’arrangeront pour rejoindre les camarades mercredi devant le tribunal de Nanterre. Mediapro et LFP Vous devez ratifier le contrat de droits de transfertMais le personnel a décidé de célébrer l’occasion. Après seulement quatre mois d’ancienneté, il n’y a pas grand-chose à payer une compensation étonnante, mais au moins en termes de principe: “Il faut dénoncer ce qui se passe, prévient quelqu’un. Ce modèle spéculatif dénonce la manière dont les business plans des droits sportifs sont gérés.”

Certains ont suggéré un signe de tête plus fort, comme le boycott le 23 décembre: “Nous nous demandons si cela vaut la peine d’y aller alors que l’entreprise fait l’inverse.” Le choix a été abandonné, en partie parce que nous avons dû différencier Roures et Roussier, déçus comme tout le monde pendant quelques jours. “Il fait son boulot, défend le commentateur. Horaires de tournage, tarifs freelance, réglementation, il n’y a rien à dire, tout est hyperpro.” ” Je voulais voir une aventure qui part de rienDésolé, l’un des conseillers révélé par la chaîne, enfin pas déçu. J’ai vu une équipe se construire et former une équipe très passionnée et amicale. Maintenant, il n’y a pas d’indolence, mais il sera difficile d’être dans ce Terre aride Encore longtemps. “

“Je ne sais pas comment nous allons rentrer.”

Évidemment, tout le monde a mis à jour son profil LinkedIn, mais la période n’est pas très prometteuse, pour le moins. RMC et BeIN finalisent un plan social, Et si le canal est en ligne pour restaurer les droits, La chaîne cryptée n’a pas vraiment besoin de recrutement. «Il y a tellement de gens là-bas qu’ils sont presque au chômage», a plaisanté un journaliste. Et puis ils savent que la soupe est bonne. »Cependant, cela n’a pas encore été prouvé, si l’on considère qu’un petit mot de soutien innocent à un camarade a osé critiquer CNews.
Le commentateur principal peut diriger le groupe Au bord de l’expulsion. «Certaines personnes n’auront pas beaucoup de mal à bouger, mais pour ceux comme moi qui sont inconnus dans le domaine et qui n’ont pas de curriculum vitae aussi long qu’un bras, je ne sais pas comment on va faire demi-tour», désespère collègue.

Quant à Paul de Saint-Sernin, cela ne doit pas être un obstacle insurmontable. L’humoriste admet avoir reçu quelques propositions depuis le feu d’artifice du dimanche soir. Mais il ne veut pas s’exposer davantage Après un entretien avec l’équipeEt le Lundi, “pour ne pas servir la cause qu’il défend”. Lui, qui se spécialise dans l’improvisation, ne pense qu’à son article de dimanche prochain, qu’il promet d’être “propre et élégant”. Nous avons hâte de le voir.

READ  Velas Bois paie les "incompétents" qui ont raté la Ligue des champions
More from Grégoire Félix

Canal + participera à l’appel d’offres de la Football League

À propos de FIGARO – Après l’échec de Mediapro, la chaîne du...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *