octobre 17, 2021

Socio Football

Suivez toute information politique, culturelle, sportive et en direct. Les dernières informations, nouvelles et événements à travers le monde.

La France reprend ses opérations militaires conjointes avec le Mali

Posté sur:

Paris (AFP)

La France a annoncé vendredi qu’elle reprendrait les opérations militaires conjointes au Mali après les avoir suspendues au début du mois dernier, moins d’un mois après le deuxième coup d’État en Afrique de l’Ouest.

A l’issue de consultations avec les responsables intérimaires maliens et les pays de la région, la France a décidé de “relancer les opérations militaires conjointes et les comités consultatifs nationaux, suspendus depuis le 3 juin”, a indiqué le ministre des Armées dans un communiqué.

Le chef militaire malien Azmi Qaida, qui a mené un changement de régime l’année dernière, a décidé le mois dernier de suspendre les opérations conjointes après avoir évincé le président civil par intérim et le Premier ministre du pays.

Cette décision a déclenché des troubles diplomatiques, incitant les États-Unis, l’Union africaine et la Communauté économique ouest-africaine (EGO) à suspendre l’assistance sécuritaire aux forces de sécurité maliennes.

Le Mali et la France jouent tous deux un rôle clé dans la lutte contre un soulèvement djihadiste sanglant qui affecte la région du Sahel.

Le Burkina Faso compte environ 5 100 soldats au Sahel dans le cadre de son opération de caserne, qui comprend cinq pays : le Tchad, le Mali, la Mauritanie et le Niger.

Le 10 juin, le président français Emmanuel Macron a annoncé que la présence militaire de la France au Sahel était un revers majeur, les forces combattant les insurgés djihadistes pendant près d’une décennie.

Macron a déclaré que l’opération actuelle de Barclays prendrait fin, la présence de la France faisant partie de la soi-disant Takuba International Task Force, qui constituerait l’épine dorsale de “centaines” de soldats français.

READ  Le «chauffeur de bus» du Portugal espère que Santos trouvera le chemin du 16 via la France

La force Takuba compte actuellement environ 600 hommes, dont la moitié sont français.

La République tchèque, l’Estonie, l’Italie, la Roumanie et la Suède se sont également engagées à y participer.

Le ministère des Armées a déclaré vendredi dans un communiqué que “la France est pleinement engagée avec ses alliés européens et américains, les pays de SAHAL et les missions internationales dans la lutte contre les groupes djihadistes répandus dans le Sahel”.