octobre 17, 2021

Socio Football

Suivez toute information politique, culturelle, sportive et en direct. Les dernières informations, nouvelles et événements à travers le monde.

Le plus haut conseil consultatif de la santé de France veut des vaccinations obligatoires pour les agents de santé

Posté sur:

Le Haut Conseil Consultatif de la Santé de France a recommandé vendredi que les vaccinations contre le coronavirus soient rendues obligatoires sans délai pour tous les agents de santé et autres professionnels qui entrent en contact avec des personnes à risque de COVID-19.

Le gouvernement français suit de près les recommandations de la Hot Autoride de la Sande (HAS), qui conseillait l’utilisation de vaccins Pfizer ou Modern à base d’ARNm pour réduire la propagation des variantes delta hautement contagieuses, car elles offraient une meilleure protection que les autres scénarios.

“Alors que le nombre de nouveaux cas et la pression sur le système hospitalier sont relativement faibles, la variabilité de l’épidémie en France est importante, et cela pourrait rapidement entraîner une aggravation de la situation sanitaire”, précise un communiqué.

Le président Emmanuel Macron devrait s’adresser à la nation lundi sur l’avancée de l’épidémie et la stratégie de son gouvernement pour atténuer l’impact de ce que de nombreux scientifiques considèrent comme l’inévitable quatrième vague.

Des responsables gouvernementaux ont déclaré ces dernières semaines que la vaccination obligatoire pour les agents de santé était envisagée, car la variante Delta qui domine désormais la France provoque une forte augmentation du taux d’infection.

Vaccination obligatoire pour tous à partir de 12 ans ?

Samedi, l’Académie nationale de médecine du pays, l’Association des médecins, a fait pression sur les autorités pour rendre la vaccination obligatoire pour toutes les personnes de 12 ans et plus.

HAS a déclaré que le gouvernement devrait commencer à réfléchir à la vaccination obligatoire pour l’ensemble de la population afin d’être prête à prendre une telle décision si nécessaire.

READ  Le rival de Serena Rybagina a prospéré à Roland-Garros après avoir traversé la frontière

L’organisme a également recommandé de raccourcir le délai entre la première et la deuxième dose de vaccin, et a déclaré que les personnes de plus de 55 ans qui ont reçu la première injection du vaccin AstraZeneca devraient recevoir une deuxième dose avec un vaccin à base d’ARNm.

Après avoir chuté de plus de 42 000 par jour à la mi-avril et de moins de 2 000 par jour à la fin juin, sept jours de nouvelles épidémies sont à nouveau en hausse depuis début juillet.

Vendredi, le ministère de la Santé a enregistré 4 580 nouvelles infections. Au cours des six derniers jours, le nombre de nouvelles infections a augmenté de plus de 50% chaque jour pendant sept jours, ce qui est similaire aux premiers stades de la vague précédente.

(REUTERS)