septembre 28, 2021

Socio Football

Suivez toute information politique, culturelle, sportive et en direct. Les dernières informations, nouvelles et événements à travers le monde.

Les sites touristiques et les restaurants en Italie et en France nécessitent un pass COVID-19

Alors que les cas mondiaux de COVID-19 augmentent rapidement en raison de la variation delta généralisée, certains gouvernements prennent des mesures drastiques pour protéger leurs citoyens.

Plus tôt cette semaine, par exemple, le parlement français a adopté un décret exigeant une sorte de pass Govt-19 pour que les gens visitent les musées, les sites culturels tels que la tour Eiffel et les cinémas. Une ordonnance similaire a été adoptée en Italie cette semaine – qui ne prendra effet qu’en août.

La France

Plus tôt cette semaine, la France a annoncé 18 000 nouveaux cas de COVID-19 en seulement 24 heures. Dans ces cas, 96 pour cent de la population était un Français de 24 ans, non détecté Article Rapports.

“Cela signifie que nous avons augmenté la propagation du virus d’environ 150 % au cours de la semaine dernière”, a déclaré le ministre de la Santé Oliver Vernon en ouvrant le débat sur des règles strictes au Parlement français. “Nous n’avons jamais vu cela auparavant.”

Le parlement français a adopté le décret, qui est considéré par le gouvernement comme la première étape d’une nouvelle campagne pour défendre le pays, que le gouvernement appelle la “stratification” des épidémies.

Entrée en vigueur immédiate, des soi-disant visiteurs seront nécessaires Pass Santé – ou Health Boss – Aller à la Tour Eiffel, visiter le Louvre ou d’autres musées, regarder un film ou assister à un événement sportif en France. Pour obtenir le laissez-passer, les personnes doivent fournir des documents montrant qu’elles ont été entièrement vaccinées contre le COVID-19, qu’elles ont eu un test de dépistage de virus négatif ou qu’elles se sont récemment remises d’une infection.

READ  'Assassin's Creed Valhalla' emmène les joueurs en France dans une nouvelle extension

Début août, le président Emmanuel Macron a annoncé dans une allocution télévisée que tous les restaurants, cafés et centres commerciaux de France auraient besoin d’un passeport sanitaire.

Italie

Alors que l’Italie gère un pic de cas de COVID-19, son gouvernement a également adopté cette semaine une ordonnance exigeant que les gens aient des laissez-passer COVID pour se rendre dans des lieux, notamment des gymnases, des musées, des cinémas, des restaurants en salle et des événements sportifs. L’utilisation de ces laissez-passer verts débutera le 6 août, selon l’Associated Press Article Rapports.

La mise en œuvre de cette exigence est nécessaire pour “maintenir l’activité économique ouverte” car elle “permettra aux gens de déménager avec l’assurance que l’infection ne sera pas à côté de la population”, a déclaré le Premier ministre Mario Draghi.

Pour demander le Green Pass téléchargeable, les personnes doivent fournir des documents montrant qu’elles ont reçu au moins un vaccin COVID-19 au cours des neuf derniers mois, se sont rétablies de l’infection au cours des six derniers mois ou ont été testées négatives pour le précédent. 48 heures. Le ministre de la Santé, Roberto Speranza, a déclaré qu’environ 40 millions de personnes en Italie ont déjà téléchargé Green Pass.

Renseignez-vous avant de partir

Selon Dans le monde des données, 28,1 millions de personnes en Italie sont entièrement vaccinées, ce qui représente 46,6% de la population. En France, 29,4 millions de personnes sont entièrement vaccinées, soit 43,8% de la population du pays.

Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) Explique L’Italie a “un niveau élevé de COVID-19”. Le CDC note qu’en raison de la situation actuelle, tous les voyageurs en Italie peuvent être “à risque de recevoir et de transmettre des souches de COVID-19”.

READ  Rudiger est prêt à jeter de la saleté sur l'Allemagne contre la France, championne du monde

Selon le CDC, la France a également “des niveaux élevés de COVID-19”. Encore une fois, le CDC prévient qu’en raison de la situation actuelle, tous les voyageurs en France peuvent être “à risque de recevoir et de transmettre des souches de COVID-19”.