Manchester City – OM: notes de match

Sur une bonne passe en Ligue 1, l’Olympique de Marseille a clôturé mercredi sa saison de Ligue des champions par une rencontre face à Manchester City à l’Etihad Stadium, dans le cadre de la sixième journée de la phase de groupes. Mais ce match en Angleterre ne comptait pas le beurre, loin de là. Après avoir égalisé les points avec l’Olympiacos, qui a simultanément défié le FC Porto, Fossen a dû faire mieux que le club grec pour terminer troisième et s’échapper en Ligue européenne. Pour ce faire, André Velas Bois est parti 4-3-3 avec les titulaires Gueye et Germain. En revanche, Pep Guardiola a choisi le même schéma tactique avec Mahrez à droite.

Après cette annonce

Les giflant sur le chemin du Vélodrome Orange (0-3), les Phocéens ont laissé les citoyens jouer le jeu. Les locaux ont tenté de passer par les deux équipes mais Thauvin ou même Germain, qui est à gauche avec Payet à 9 ans, ont bien aidé leurs coéquipiers défensivement. Cependant, les hommes de Pep Guardiola ont trouvé quelques défauts: à la première occasion, Mahrez a signé Mandanda (8e). Les chances n’étaient pas forcément nombreuses et Laporte a vu sa tête bouger (12e). Puis les joueurs d’André Villas-Boas ont attendu le bon moment pour créer le danger. Puis c’est arrivé. Après avoir rejeté un but pour hors-jeu (30), Payette a tenté un long ballon sans succès (32). La réponse de Mahrez est également infructueuse (33e).

Pas de Ligue Europa pour l’OM

Après un début de match compliqué, cependant, Marseille a mieux terminé la première mi-temps. Alors que Germain était très proche de couper une passe croisée de Thauvin (41), Sanson n’a pas pu trouver le cadre de récupération (42) et Gueye a battu Steffen dans la surface de réparation (43). Le résultat était donc de 0-0 à la mi-temps après la dernière halte de Mandanda devant Fouden (45 + 2). Mais en seconde période, les Phocéens ont craqué très rapidement. Mahrez a envoyé du côté droit, a regardé Nagatomo, est revenu dans la surface de réparation et a regardé le retour allemand, mais ce dernier a remis le ballon à Torres, qui a ouvert le score (48, 1-0). Ballerdy a tenté d’égaliser le résultat, mais sa récupération s’est terminée par de petits filets (51). Vous n’avez pas à vous soucier des citoyens.

Après des occasions pour Bernardo Silva (54e) et Foden (59e, 60e), Mandanda a tiré le missile Walker (65e). Des changements ont suivi des deux côtés, mais le deuxième but était Manchester City. Sur corner, Aki a vu une tête bloquée par Mandanda, mais Aguero l’a bien suivie et a trouvé le filet (77, 2-0). Après un dangereux coup franc de Foden (87e), l’OM s’incline devant Manchester City jusqu’à ce qu’il encaisse un autre but de Sterling (3-0, 90). Malgré la défaite de l’Olympiacos face au FC Porto (0-2) au même moment, l’OM n’ira pas en Ligue européenne. C’est donc le mot de la fin des Phocéens sur la scène européenne cette saison.

Homme du match Torres (7): Au match aller, il a infligé beaucoup de dégâts à la défense marseillaise. Là encore, il se démarque par sa disponibilité dans un rôle de buteur avancé qui l’apprivoise progressivement. L’Espagnol était bon en tant que pivot et a été très utile à ses partenaires dans le rôle de facilitateur; s’il n’a pas atteint le but au premier semestre, il avait juste besoin d’une chance de marquer. (48). Très efficace, a ensuite participé à l’objectif Sterling (90).

READ  Monaco remporte sa troisième victoire consécutive en Ligue 1 à Montpellier

Ville de Manchester

  • Stephen (5,5): Le gardien américain avait très peu de travail. Il a dû intervenir pour tenter d’attaquer Payette (32 ans) et contre Gay (43 ans). S’il a vu quelques balles manquées, le joueur de 25 ans a passé une soirée tranquille sans trop d’interférence pour les atteindre.

  • Marcheur (7): Le côté anglais était partout. Vraiment défensif car son influence physique et son expérience lui ont permis de récupérer beaucoup de balles. Après cela, il se retrouvait souvent en bordure de la surface de réparation, que ce soit pour faire de bons centres, pour les recevoir, et même pour envoyer un gros tir (65e).

  • Garcia (non observé): L’Espagnol a bien débuté son match, avec récupération, duels et couverture défensive. Mais il a dû sortir blessé et Il a été remplacé par John Stones à la 28e minute (score: 6).. Le défenseur anglais a immédiatement atteint le rythme du match et a brillé d’un arrêt contre Germain (41e). Un match de bonne qualité au niveau international pour le pays de Madame Laren.

  • Laporte (4,5): L’arrière central français est apparu plus en attaque qu’en défense, avec une tête particulièrement dangereuse sur coup franc de Gundogan (12). Parce qu’il était défensif, il n’était pas calme incarné alors que les plus grandes chances de Marseille venaient de son côté.

  • Quoi (5): Défenseur central à l’entraînement, le Néerlandais est un bon remplaçant en tant qu’arrière gauche. En effet, il sait gérer sa ruelle de manière offensive et a un niveau technique loin d’être idiot. Mais il semble manquer d’automatisation dans certaines séquences, en particulier la défensive. Dominé dans les airs sur un corner de Foden, et était dans l’oeuvre du deuxième but (78e).

  • Silva (4,5): Une fois dans l’Axe, une fois sur le côté, l’ancien Monaco a cherché à changer de position pour perdre ses adversaires directs. Et donc il a pu dribbler de bonnes passes en avant et en arrière, notamment pour Mahrez (huitième place). Mais sa contribution a finalement été médiocre dans la continuité du match, malgré le bon investissement dans la perte du ballon.

  • Fernandinho (5): Loin d’être tape-à-l’œil dans son jeu, le capitaine épinglé a été un gardien utile grâce au ballon calme au pied et à sa bonne posture défensive pour compenser l’escalade latérale. Dans l’équipe, vous avez toujours besoin d’un joueur fantôme et le Brésilien a pris le rôle sans se plaindre.

  • Gundogan (5,5): En l’absence de Kevin De Bruyne, l’Allemand a fait ses preuves en tant qu’accélérateur dans le jeu de sa famille, donnant le rythme et la direction du match. Bon buteur, il a su offrir une chance à Laporte (12e). Mais il ne suffit pas de jouer plus de la moitié aux yeux de Guardiola, qui a pris la décision offensive de participer Livre sterling (Note: 5). L’ailier anglais n’a pas fait tourner la tête de la défense marseillaise car il n’a pas eu l’occasion de parler de ses qualités en vitesse et percussions. Mais il a su, comme au match aller, profiter des dernières minutes pour marquer (90).

  • Torres (7): Voir au dessus

  • Mahrez (5,5): Il est rarement touché et averti dans le match dès le premier semestre, l’Algérien avait encore une chance d’ouvrir le score à deux reprises, mais il a d’abord croisé Mandanda (huitième place) avant de dépasser beaucoup sa frappe (34 H). Il a bien démarré en étant à l’origine du but de Torres (48e), et l’ancien Leicester pesait beaucoup plus en seconde période. Remplacé par Aguero (67e). En bon renard des toits, l’univers n’a pas tardé à pousser le ballon après que Mandanda eut une tête de Ake (78e).

  • Foden (6,5): L’Anglais était un peu à l’intérieur en première mi-temps sur le côté gauche. Conservateur, il n’a pas toujours fait les bons choix et a parfois manqué de précision technique dans les transferts et la manipulation du ballon. Mais le jeune joueur a réussi à égaliser deux fois en première mi-temps, une fois (24) et l’autre en gants Mandanda (45 + 2). Après l’avoir repositionné dans le moyeu lors de la rupture, il a pris plus d’épaisseur avec de meilleurs marques et rayons. Il a pu participer au développement du jeu et se démarquer, en trouvant les bras de Mandanda (59), et en prenant un corner à la tête d’Ake pour marquer le but d’Aguero (78).

READ  Andro pense que l'arrivée de Dominic à Nantes est "illogique"

Olympique de Marseille

  • Mandanda (5,5): De nouveau dans son match avec une magnifique pause devant Mahrez après une passe dangereuse à Camara (8), le capitaine marseillais a poursuivi une frappe de Fouden avant la pause (45 + 2). Malheureusement, à son retour des vestiaires, il n’a pas pu faire grand-chose contre Torres dans le score d’ouverture (48), contre Aguero après avoir repoussé la tête d’Aki (77) et le but de Sterling (90). Egalement auteur Baris in Blow de Foden (59) et Cannon de Walker (65).

  • Sakai (4,5): Auteur d’une première période très compliquée, avec autant d’appels de citoyens dans le dos, l’international japonais a montré de meilleures choses dans le deuxième acte, et ce malgré la livre sterling venant à ses côtés. Il faut dire que les locaux ont plus joué de l’autre côté en seconde période, alors que ce n’était pas forcément le cas pendant les 45 premières minutes.

  • Alvaro (5,5): Il a joué aux côtés de Calita Carr, l’ex-joueur de Villarreal qui a également des tendances avec Ballerdy. Toujours important dans la région, avec de multiples interventions (7, 12, 54, 65, 71, 77, 78), l’Espagnol a montré une fois de plus qu’il était incontestable au onzième départ des JO. Seul bémol de sa soirée: le but de Sterling en fin de match où il l’a complètement raté.

  • Balerdi (5,5): Favori de Caletta Car, le joueur prêté par le BvB est revenu en C1 après avoir été expulsé contre le FC Porto et absent de l’Olympiacos. Dans l’ensemble, cela a bien fonctionné. L’Argentin a souvent été bien placé, ayant réussi à bien tenir ses rivaux dans les derniers mètres. A raté un but dans les petits filets (51). Une performance intéressante pour ceux qui ne pouvaient généralement pas intervenir avec des cibles adverses.

  • Nagatomo (4): Le latéral gauche japonais a souffert contre des citoyens actifs et contre Mahrez au lieu des jambes, et le côté gauche a souffert de l’accélération algérienne avant le score d’ouverture de Torres (48e). Un peu confus, le joueur de 34 ans a eu une chance de saisir cette nuit mais n’a pas forcément marqué de points, même si ce n’était pas une catastrophe.

  • Sanson (6): Parfois en raison de ses mauvaises performances, le milieu de terrain français a cette fois fait une bonne copie. Disponible en milieu de terrain et présent sur le plan défensif, il n’a cessé de courir pour se montrer. S’il ne marquait pas malgré l’incroyable opportunité (42e), il était vraiment important pour l’OM, ​​notamment en période de récupération.

  • Chambre (5): Dans ce rôle très important devant la défense, notamment face à une équipe comme Manchester City, le joueur formé à l’OM se retrouvait parfois coincé avec des passes entre les lignes. Mais après un début de match compliqué, il releva la tête et retrouva la couleur, qui était en bon contact avec son coéquipier Gueye. Et l’a remplacé Rongier (67e), Assez intéressant pour le nettoyage à sec.

  • Jay (5,5): L’ancien joueur du Havre a marqué de nombreux points lors du match au stade Etihad. Malgré son avertissement en première période (39), il a bien fermé les blancs pour raccourcir les solutions en introduction. Présent défensivement, il a également effectué le transfert avec ses coéquipiers de l’équipe offensive, qui auraient pu marquer (43e place). Et l’a remplacé Strutman (75)Qui s’est mis en place devant la défense pour tenter d’arrêter les citoyens.

  • Thofène (4): Il s’est battu contre Aki en début de match, et l’ailier marseillais a bien terminé la première mi-temps, par exemple une bonne passe croisée à Germain (41e). Mais dans l’ensemble, le numéro 26 n’offrait pas grand-chose. André Villas-Boas a fini par le remplacer par Quoi (75e). L’ailier de 19 ans voulait montrer des coups de pied excitants et tenir le ballon.

  • Germain (4,5): Il a été placé dans le couloir gauche en début de match, et l’ex-Monaco et Nikoa ont été un peu transparents, même s’il avait une opportunité de tête (14) avant que les Stones ne le défait (41). Dans un rôle un peu plus central après le vestiaire, il ne pouvait pas non plus s’exprimer. Et l’a remplacé Benoît (76e), Qui n’avait absolument rien à manger à la fin de la réunion.

  • Payette (5): Titulaire gauche sur l’écoute, le n ° 10 marseillais a passé la première période au sommet. Une option quelque peu rentable pour AVB car les Réunionnais avaient plus de mobilité. Avec un but hors-jeu (29) et une frappe lointaine (32), ce dernier a retrouvé ses coéquipiers dans de bonnes positions. L’entraîneur portugais l’a emmené hors de la route Quisance (67). Le joueur prêté par le Bayern Munich a rapidement pris le match en main et a donc beaucoup vu le ballon, mais il n’a pas été décisif.

READ  John Le Carré, l'écrivain britannique célèbre pour ses romans d'espionnage tels que "L'espion venu du froid", est décédé à l'âge de 89 ans.
More from Grégoire Félix

Jin Lu Cam a attrapé Kevin Escovier dans les mers du sud

La nouvelle est arrivée au milieu de la nuit. Peu après 2...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *