Arbitrage favorable au Real sur 2 matchs, c'était trop pour le Bayern

mercredi 19 avril 2017 / 11h02 /


# REAL   
Arbitrage favorable au Real sur 2 matchs, c'était trop pour le Bayern 0

Le Real Madrid recevait le Bayern Munich, ce mardi soir, pour le match retour de 1/4 de Finale de Ligue des Champions. Comme au match aller, le Bayern Munich a terminé le match à 10 joueurs ce qui a grandement aidé le Real Madrid.


Leçon tactique de Carlo Ancelotti qui oblige Zidane à réagir

Zinédine Zidane aligne une équipe avec un milieu de terrain renforcé en titularisant Casemiro, Modric, Isco et Kroos. Seuls Benzema et Ronaldo évoluaient en véritable attaquant obligeant le français à défendre sur Alaba, ce qui s'avérera catastrophique.

Carlo Ancelotti, quant à lui, met en place une stratégie de jeu basée sur ses 2 latéraux afin de trouver des décalages en attaque. 

ancelotti zidane

La tactique de Carlo Ancelotti est payante, car le Bayern Munich a pris le dessus sur le Real Madrid, dès le début du match jusqu'à l'expulsion d'Arturo Vidal, à la 84ème minute. 

Alaba opére de nombreuses montées et arrive systématiquement à trouver les décalages avec Ribéry. Le latéral gauche du Bayern Munich s'est retrouvé un trop grand nombre de fois à centrer, mais heureusement pour le Real Madrid, Alaba s'est montré très imprécis. Sans la madadresse d'Alaba, le Bayern aurait pu mener 2 ou 3 à 0 à la mi-temps, tant les bavarois avaient l'emprise sur le match. 

Le Bayern a complètement dominé le Real Madrid jusqu'au carton rouge d'Arturo Vidal qui a réduit l'équipe d'Ancelotti à 10. 

Le Real Madrid a refait légèrement surface lors de l'entrée d'Asensio, à la 64ème minute, à la place de Benzema. 


Des erreurs d'arbitrage en faveur du Real Madrid sur les 2 matchs

Le Real Madrid a bénéficié d'erreurs importantes d'arbitrage systématiquement en leur faveur, ce qui a faussé les résultats du match aller et du match retour. 

Nous n'aimons pas mettre l'arbitre au centre des résultats de match, mais là c'était trop flagrant pour ne pas le souligner. Les arbitres des 2 matchs ont largement influé sur le score, mais cela fait parti du jeu et de la dramaturgie que procure le Football. C'était au Bayern Munich d'être encore plus fort et plus précis, pour ne pas laisser l'arbitre changer le cours du match.

/ Au match aller, le Bayern finit à 10

L'arbitre a exclu Javi Martinez de manière sévère, ce qui a permis au Real Madrid de prendre le dessus sur le Bayern Munich et de remporter le match 2 à 1 en Bavière.

/ Au match retour, le Bayern fini à 10 et se fait voler quadruplement

"J'ai juste dit Good Job à l'arbitre". Carlo Ancelotti

Le match retour aura été encore plus favorable au Real Madrid avec un arbitrage que l'on peut qualifier de "Maison", tant les décisions étaient systématiquement contre le Bayern Munich. 

Casemiro a commis de nombreuses fautes lors de ce match et auraient pu prendre 4 cartons jaunes dont celui lors du pénalty provoqué sur Robben. C'est un miracle que Casemiro finisse le match.

Au contraire, Arturo Vidal a été sanctionné à chaque faute et prend même un 2ème carton jaune (donc un rouge) sur un tacle où il touche le ballon. Le Bayern terminera le match à 10 alors qu'aucun joueur bavarois ne méritait de carton rouge. 

vidal rouge

Lancé par Boateng à la 65ème minute, Lewandowski part seul au but mais il est signalé hors jeu alors qu'il est couvert par Marcelo. Ce hors jeu n'est pas évident à évaluer à vitesse réelle, car cela se joue à même pas une seconde de temps de réaction.

Ronaldo inscrit le second but du Real Madrid, à la 104ème minute, alors que l'attaquant Merengue est hors jeu d'un bon mètre. En revanche, celui-ci aurait du être vu par les arbitres, tant il est évident et flagrant.

ronaldo hors jeu

Le 3ème but de Ronaldo est également entâché d'un hors jeu mais reste anédoctique puisque le match était déjà plié pour le Real Madrid.

Carton rouge à Viktor Kassai et ses assistants

L'arbitre hongrois du match, Viktor Kassai, n'était pas au niveau des 2 équipes et nous a volé une fin de match passionnante avec du suspense et du jeu.

Les arbitres ont quelque peu terni la qualification du Real Madrid qui avait les moyens de se qualifier de manière loyale.


Ronaldo met à terre le Bayern Munich

Cristiano Ronaldo n'a pas réalisé 2 grands matchs dans le jeu mais a converti toutes les occasions en but pour le Real Madrid en inscrivant 5 buts dans les 2 confrontations. 

ronaldo énorme

L'attaquant du Real Madrid a littéralement crucifié un Bayern Munich bien trop afffaibli en défense, avec l'absence d'Hummels au match aller et une présence au match retour mais amplement diminué par des blessures. 

Ronaldo a été le grand artisan de la qualification et les individualités du Real auront eu le dernier mot sur le collectif du Bayern.

Real qualifié


Le Bayern Munich était au-dessus du Real Madrid sur le plan collectif et du jeu d'équipe. En revanche, le Real Madrid possède des individualités au-dessus de celles d'un Bayern Munich qui a beaucoup trop de joueurs âgés et en fin de carrière avec Ribéry, Robben et Alonso.

Le coach du Bayern Munich a également du composer avec les absences de joueurs majeurs comme Hummels et Lewandowski au match aller. Ces 2 joueurs étaient sur le terrain à Madrid mais fortement diminués par leur blessure ainsi que Boateng.

Malgré cela sur les 4 mi-temps, le Bayern Munich était supérieur au Real Madrid et sans certaines décisions arbitrales aurait certainement accroché une qualification, compte tenu de l'emprise sur le jeu. 

Sans un collectif plus établi, le Real Madrid aura énormément de difficultés à battre une équipe comme la Juventus, qui n'est pas brillante mais qui défend parfaitement et possède des individualités fortes également. Il est moins certain que Cristiano Ronaldo arrivera à marquer de nombreux buts face à Chiellini et Bonucci, et le manque de collectif de ce Real pourrait lui coûter le titre, si les Merengue croise la route de la Juve.

Pour le moment, Zidane n'a pas du tout mis en place un plan de jeu collectif et s'en remet essentiellement à ses individualités, tout en gérant simplement le temps de jeu de ses joueurs importants. Cette façon de gérer l'équipe peut fonctionner le temps d'un Ronaldo au sommet, comme hier soir, mais cela ne va pas durer. Face à un énorme collectif et une défense solide, le Real Madrid ne passera pas avec un tel jeu basé sur la réussite d'exploits individuelles et principalement sur le niveau stratophérique d'un seul joueur. 

Zinédine Zidane dispose d'un formidable groupe de joueurs et son travail sera de mettre en place un dispostif avec une vraie identité de jeu, s'il veut s'inscrire dans le temps avec le Real Madrid.

Ronaldo va commencer à décliner avec l'âge et l'attaquant portugais vit peut être sa dernière énorme année, à 32 ans, avec le Real Madrid. Ce Madrid est trop dépendant de Cristiano Ronaldo, aujourd'hui, et doit se construire un collectif car le club aura énormément de difficultés de remplacer son attaquant qui inscrit plus de 50 buts à chaque saison.



// La Rédaction //


0

COMMENTAIRES
 
REAGISSEZ
A CET ARTICLE
Il est nécessaire de créer un compte et de se connecter pour réagir aux articles. Vous pouvez noter les commentaires de chacun (0=pas du tout apprécié, 3=très apprécié).


 

Pas de commentaire pour le moment





A LIRE AUSSI LES + LUS