Doit on encore voir des stades avec grillages et barrières ?

mardi 03 octobre 2017 / 10h24 /


Doit on encore voir des stades avec grillages et barrières ? 0

L'incident du Stade de la Licorne, dans le match Amiens v Lille, soulève de nombreuses questions, non pas sur les aspects de la sécurité, mais plutôt sur la gestion du public dans un stade de football.


Visiblement le supporter de football, notamment classé dans la catégorie Ultra, est un être humain qu'il faut considérer autrement et dont il faut clairement se méfier. Mais qui est ce supporter Ultra ou pseudo Ultra, que l'on place dans un espace fermé et isolé du reste du public ?

parcage ultra 2


Les Ultras : un mouvement, un phénomène social ...

Cette catégorie de supporters se développe en Europe au travers de la Yougoslavie. Les actualités cinématographiques yougoslaves diffusent des images de la Coupe du monde de football 1950, avec de nombreux plans de foules exubérantes, les fameuses  "Torcida".

C'est dans la seconde partie des années 1960 que se développe le mouvement Ultra en Italie. La société italienne traverse de profonds changements. Les jeunes, comme partout en Europe désirent s'émanciper de leurs parents. Dans les stades, ce modèle se reproduit et les plus jeunes supporters, qui sont souvent les plus fervents, quittent les clubs traditionnels pour fonder leurs propres groupes. Ils se regroupent dans les tribunes où l'accès est le moins cher, souvent derrière les buts.

Le phénomène se répand surtout en Europe dans les années 1980 et notamment en France.
 
Ces groupes de supporters soutiennent leur club, coûte que coûte et organisent les voyages des supporters lors des déplacements de leur équipe à l'extérieur. Ils ont désormais, un nom, un logo, un slogan et consacrent un budget important dans les visuels (drapeaux, écharpes, banderoles ...). 


Confusion entre Ultras et Hooligans
 
Le mouvement Ultras est l'école italienne et s'oppose au mouvement Hooligans apparu dans les années 1980-90, de l'école britannique. Le mouvement Hooligans s'est surtout développé, suite aux grandes difficultés économiques en Grande Bretagne, où de nombreux britanniques ont perdu leur emploi, suite à la fermeture des unités de production anglaises. De nombreux britanniques se retrouvent sans revenu du jour au lendemain et certains partis politiques essaient de récupérer cette population à leur profit. Très rapidement, le Hooligan se caractérise par les nombreux tataouages et son appartenance à des idées néo-nazis, en signe de contestation contre la société actuelle. Le Hooligan est exploité par des mouvements politiques, qui les poussent à la violence en marge de matchs de football. La médiatisation du football est un formidable levier de communication pour ces mouvements politiques. 

Très souvent le grand public confond les 2 mouvements entre Ultras et Hooligans, alors qu'ils n'ont pas du tout le même objectif. L'un est une forme d'appartenance à un groupe soutenant une équipe de football, représentant la gloire de leur ville, de leur département et voire leur région. L'autre attire une population qui ne vient pas supporter une équipe ou voire, n'ont pas un goût prononcé pour le football, mais vient aux matchs pour évacuer une certaine frustration.


Des grillages pour séparer les supporters ?

Les grillages dans les stades servent principalement à séparer les supporters de 2 équipes, qui s'effrontent et à dissuader l'envahissement du terrain. Il suffit d'observer ce qui s'est passé sur les terrains et le constat est simple. Les grillages n'ont pas empêché les supporters de se taper dessus lorsqu'ils le décidaient, ainsi que l'envahissement de terrain.

parcage ultra 3

Tout le monde parle de sécurité dans les stades, en créant des confusions aux yeux du grand public. Si l'on écoute certains, on va bientôt avoir des mouvements de foule dans l'espace VIP d'un stade. Bien évidemment, au moins 90% du stade n'est pas concerné par ces mouvements et lorsqu'on pose la question, est-on en sécurité dans un stade ? Ce n'est rien comprendre au sujet, et surtout ces personnes crééent un sentiment d'insécurité auprès du grand public, ce qui peut provoquer une certaine réticence de s'y rendre avec ses enfants. Ceci est désormais dit et lorsqu'on vous parle d'insécurité dans un stade, il faudra proposer à ces personnes d'assister à un match, pour se rendre compte, que la sécurité est optimale, notamment en France. 

Le principal aspect qui n'a pas été résolu, en France et dans d'autres pays, est la gestion des Ultras et surtout ceux de l'équipe adverse. Pendant un long moment en France, les supporters de l'équipe adverse ont été interdits de déplacements pour soutenir leur équipe à l'extérieur. C'était la solution de facilité pour régler un problème, que l'on ne veut pas résoudre en profondeur et qui pourtant est assez simple, mais il faut mettre quelques moyens financiers et humains. Il a été décidé, cette saison, de permettre aux supporters adverses de se déplacer, afin d'améliorer le spectacle dans les stades et malheureusement, l'incident d'Amiens soulève à nouveau des inquiétudes. 

Le "parcage" des supporters adverses

om

om2

La solution qui a été trouvée est le fameux "parcage" des supporters adverses, que l'on isole des autres. Le mot "parcage" utilisé est malheureusment le bon terme et celui-ci nous dérange profondément. Ce principe consiste à entourer les supporters adverses de grillages, de filets, de blocs en Pexiglas dans ce magnifique "parcage". 


Dans le sens éthimologique du terme "parcage" signifie : "Action de parquer des animaux, ou des hommes comme des animaux. Action de parquer une voiture dans un garage, dans un parking. Méthode de fertilisation du sol par les déjections des moutons, consistant à enfermer les animaux, la nuit, dans un parc mobile que l'on établit successivement sur les parcelles à fumer".
Quelqu'ils soient, si nous considérons ces supporters comme des animaux et bien ils se comporteront comme des animaux. Si le football veut progresser, il faut arrêter ce "parcage" et trouver une autre solution plus adaptée à un être humain. Dans le cas contraire, il est encore préférable d'interdire les supporters adverses, car ce type de traitement engendre insconsciemment des tensions. Les grillages ou parcageapportent un sentiment de protection vis à vis des autres supporters, favorisant ainsi l'agressivité. 

Nous sommes toutes et tous plus agressifs dans notre voiture qu'à pieds, car nous sommes protégés par une structure, dans laquelle nous nous sentons en sécurité et protégé. 

Les grillages et les blocs en Pexiglas doivent être supprimés, afin de ne plus traiter les supporters comme du bétail. Nous sommes favorables pour les fillets au-dessus des têtes, afin d'éviter de rececoir des projectiles, créant des tensions entre supporters. Les séparations sur les côtés peuvent être conservées, mais elles ne régleront rien sans la présence de personnel séparant les supporters. Combien d'images, nous avons vu de supporters qui enjambent les barrières, pour provoquer des bagarres avec l'adversaire. Les barrières ne règlent rien et peuvent même créer des tensions supplémentaires. Au prix des billets, les clubs peuvent recruter du personnel de sécurité appelé "Stewards" qui souvent, ont un rôle de médiateur utile et permettent de désamorcer les conflits entre supporters.


Les anglais ont retiré tous les grillages et autres "parcages"

hill

Malheureusement, les mesures sont souvent prises après des drâmes et l'Angleterre a été la première à réagir, après la tragédie d'Hillsborough en 1989. Le 15 avril 1989, se joue une 1/2 de FA Cup entre Liverpool et Sheffield et ce jour, 96 personnes sont décédées suite à un écrasement contre les grillages du stade. 

hill3
hill2

Lors de ce match, les grillages ont tenu bons face à la poussée de plusieurs milliers de personnes et il aurait été préférable qu'ils s'écroulent, ce qui aurait sauvé la vie de nombreuses personnes. 

Suite à ce drame, les anglais ont pris des décisions fortes pour éviter qu'un tel drame ne se reproduise. Tous les grillages et autres enfermements des supporters ont été supprimés dans tous les stades. Ils ont renforcé les systèmes de vidéo surveillance, qui cadrillent tout le stade, à l'intérieur et en-dehors. Ils ont supprimé les places debouts et les stades ne comportent plus que des places assises et numérotées.  Ils ont amélioré le sytème de ventes de billets et la connaissance des spectateurs, notamment à l'heure de la digitalisation avec des billets nominatifs. Ils ont fait évoluer la législation afin de sanctionner lourdement les supporters ne respectant les règles de vie au stade. lls ont recruté des Stewards, pour éviter des débordements entre supporters et notamment l'envahissement de terrain. Enfin, ils ont amélioré les services au stade avec les toilettes, la restauration ... 

Toutes ces décisions ont effectivement conduit à l'augmentation du prix des billets, pour faire face aux coûts supplémentaires d'une telle gestion du public. 

Les stades anglais favorisent désormais une atmosphère plus familiale et sont fréquentés par une nouvelle catégorie de spectateurs. Naturellement, les stades anglais sont devenus plus agréables à vivre et les tensions ont fortement baissé entre supporters. Le public a un respect plus profond du stade, qui ne crée plus de barrières entre supporters, mais également avec les joueurs sur le terrain dont la proximité est très appréciée. 


Doit on attendre un drame pour agir ?

hill4

Comme souvent, les décisions sont prises à la suite d'une tragédie, comme celle d'Hillsborough mais les nombreux cas (Heysel, Hillsborough et plus récemment Amiens) nous montrent que les incidents sont inéluctables si nous n'agissons pas. 

Devons nous attendre de déposer des fleurs sur un terrain pour agir ?


Solidarité entre groupes d'Ultras

En France, il y a globalement une solidarité entre les groupes d'Ultras des différentes équipes, hormis quelques cas connus dont la haine a été véhiculée principalement par les présidents de clubs.

La problématique en France est très facile à résoudre et l'interdiction de déplacement des supporters est incompréhensible et surtout créée davantage de tensions. Certains groupes de supporters se déplacent de manière anonyme et se retrouvent mêlés aux supporters adverses, que les forces de l'ordre et la sécurité du stade ne peuvent encadrer. Finalement, cette interdiction conduit à des heurts ne pouvant être contrôlés, puisque les supporters adverses n'étaient pas censés se déplacer et sont mélangés avec le reste du public. Nous avons connu cette situation de manière extrême lors du match Lyon v Besiktas, avec un afflux de supporters turcs non attendus, ce qui a provoqué des incidents graves en-dehors et à l'intérieur du stade.


La situation de l'état d'urgence en France ne facilite pas l'organisation des événements sportifs. Si rien n'est fait, le public familial va déserter progressivement les stades de Ligue 1, même avec la présence de Neymar, Messi et Ronaldo dans le championnat.

La France pourrait s'inspirer fortement de la réforme réalisée en angleterre, qui a rendu les stades plus agréables, où le public est le bienvenu et non isolé comme du bétail. Nous rêvons de match de football, où l'on n'utilisera plus jamais le mot "parcage" pour désigner la zone des supporters adverses dans un stade.

Cette réforme exige effectivement une parfaite coordination et un travail en commun, entre les instances du football, les clubs qui vont devoir engager des investissements, les pouvoirs publics et une discussion avec les groupes de supporters, même les plus récalcitrants.

De nombreux clubs en France disposent de nouveaux stades, avec très peu d'investissements à consentir, pour faire d'un match de football une véritable fête et même entre supporters rivaux. C'est simplement un état d'esprit à avoir et celui-ci doit déjà être insufflé par les dirigeants de clubs. Un dirigeant de club doit également être sanctionné, lorsqu'il pousse à la haine et à la violence de ses supporters. La responsabilité ne peut incomber seulement à certains supporters, alors que les clubs jouent un rôle prépondérant dans le climat de tensions entre eux. 

Vous laissez une belle Ferrari brillante et un autre véhicule cabossé, dans une zone de sois disants personnes dangereuses ! A votre avis quel véhicule sera davantage rayé et abîmé et lequel sera en parfaite état et voire même lustré par les Hooligans ?



Rédigé par ZT // Socio Foobtall


0

COMMENTAIRES
 
REAGISSEZ
A CET ARTICLE
Il est nécessaire de créer un compte et de se connecter pour réagir aux articles. Vous pouvez noter les commentaires de chacun (0=pas du tout apprécié, 3=très apprécié).


 

Pas de commentaire pour le moment





A LIRE AUSSI LES + LUS