Le Bayern Munich met fin à un cycle et à une génération à Arsenal

mercredi 08 mars 2017 / 08h18 /


# WENGER   
Le Bayern Munich met fin à un cycle et à une génération à Arsenal 0

Arsenal a encaissé 10 buts contre le Bayern Munich lors de son 8ème de Finale de Ligue des Champions. Cette nouvelle lourde défaite va certainement sonner la fin de cette génération et d'Arsène Wenger.

Les supporters demandent le départ du coach français depuis plusieurs mois et ne veulent plus d'Arsène Wenger sur le banc des Gunners. Avant le match contre le Bayern Munich, quelques supporters des Gunners ont manifesté pour le départ du coach français et le non renouvellement de son contrat. 

Anti Arsène

Juste avant le coup de sifflet de l'arbitre pour démarrer le match, des supporters d'Arsenal ont jeté sur le terrain des rouleaux de papier toilette pour manifester contre le renouvellement du contrat d'Arsène Wenger. 

Cette situation est terrible pour le coach français, qui aura mené les Gunners à la victoire les premières années sur le banc, mais cela fait maintenant plus de 10 ans qu'il ne se passe rien au club sur le plan des titres. 

Arsène Wenger s'est transformé davantage en gestionnaire d'entreprise qu'en véritable coach de l'équipe. 

Papier toilette

Dans ce match retour le Bayern Munich, Arsenal a mené par 1-0 à la mi-temps, mais comme toujours avec cette équipe qui manque de constance, les Gunners se sont écroulés en seconde période avec 5 buts encaissés. 

Laurent Koscielny a provoqué un pénalty, à la 55ème minute,  ce qui la valu un carton rouge. Par la suite, l'équipe s'est complètement effondrée et a de nouveau manqué de caractère. 

Bayern 2

Bayern


La fin d'Arsène Wenger et de cette génération de joueurs ?

Comme souvent, ce groupe de joueurs est à l'image de leur coach, avec un manque de Grinta, de caractère et complètement dépassé par les événements, dès qu'elle est mise à l'épreuve. 

Les joueurs d'Arsenal ne sont pas au niveau d'un grand d'Europe malgré les moyens financiers très important du club. Cette génération des Walcott, Chamberlain, Ramsey, Gibbs, n'a jamais rien montré au plus haut niveau et n'a jamais vraiment franchi de cap. 

Les Gunners donnent l'impression d'être installés dans un grand confort et qu'ils se complaisent dans cette situation, ce qui ne permet pas de faire face aux épreuves difficiles.

Cette débacle contre le Bayern avec un 2-10 sur les 2 matchs, devrait être lourde de conséquence et va certainement mettre fin à l'aventure d'Arsène Wenger au sine d'Arsenal.

Par le même biais, il y aura sans aucun doute une modification profonde de l'effectif par le nouveau coach qui sera vraisemblablement Massimiliano Allegri, pressenti depuis de longs mois. 

Arsène Wenger aura certainement connu son dernier match, sur la banc d'Arsenal, en Ligue des Champions avec une lourde défaite. Le coach français avait carte blanche sur les finances et aura privilégié les revenus des propriétaires plutôt qu'à investir dans des joueurs de qualités afin de construire une équipe performante. 

Il se pose même des questions sur la gouvernance du club et le manque de séparation de compétences et d'intérêts entre le financier et le sportif. 


Le propriétaire remis en cause

Les supporters des Gunners auront été très très patients avec le club et ses propriétaires, par rapport à ce tte gestion purement financière. Le propriétaire du club, Stan kroenke, a investi dans un vaste ranch à Los Angeles et un vignoble de prestige en Bourgogne du domaine Bonneau du Martray, pour la somme de 100 millions d'Euros.

Stan Kroenke

Les supporters des Gunners réclament même le départ du milliardaire américain, qui ne s'intéresse qu'à Arsenal pour les bénéfices générés par le club, grâce notamment aux droits TV. 

La situation va vraiment devenir tendue à Arsenal, dans les mois à venir et Arsène Wenger n'est qu'une partie du problème dans le club qui ne possède pas de véritable organigramme et de compétences qu'un club de haut niveau doit avoir. 

Le départ d'Arsène Wenger va laisser un grand vide, puisque le technicien alsacien était la pierre angulaire du club et s'occupait de tout, d'où son surnom de "Boss" au sein du club. 

Bienvenue dans l'ère du Football Business, où les finances ne sont plus conditionnés par les résultats, grâce à l'explosion des droits TV dans le championnat d'angleterre.


// La Rédaction //


0

COMMENTAIRES
 
REAGISSEZ
A CET ARTICLE
Il est nécessaire de créer un compte et de se connecter pour réagir aux articles. Vous pouvez noter les commentaires de chacun (0=pas du tout apprécié, 3=très apprécié).


 

Pas de commentaire pour le moment





A LIRE AUSSI LES + LUS