Nice a joué sur les faiblesses du PSG et c'était efficace !

lundi 01 mai 2017 / 16h18 /


# NICE   
Nice a joué sur les faiblesses du PSG et c'était efficace ! 0

Les niçois recevaient les parisiens lors de la 35ème journée de Ligue 1, pour un match de Gala en cette fin de saison. Nice a pointé du doigt les faiblesses du PSG sur le plan mental, en provoquant les parisiens sur le terrain. Les niçois ont remporté une belle victoire, hier soir, sur le score de 3 à 1.


Un Stade de Nice en mode Gala et des grands événements

Le stade de Nice avait des airs de fête pour ce match le plus attendu sur la côté d'Azur. Pour une fois, les aiglons niçois allaient jouer un match dans un stade plein et magnifique lorsqu'il est rempli. 

Nous avons attendu ce moment depuis le début de la saison, tant les niçois méritaient une telle ambiance dans leur stade, avec le jeu pratiqué par l'équipe.

Tribune 1

Tribune 2


Nice a insisté sur la faiblesse des latéraux parisiens

Nice a parfaitement mené ses actions en insistant sur les côtés et sur les carences du PSG au niveau des latéraux. En effet, Maxwell n'a plus ses jambes de 20 ans pour faire face aux nombreuses montées des latéraux de Nice, et Serge Aurier n'est tout simplement pas au niveau d'un tel match comme il a souvent montré des lacunes lors de matchs importants.

Les 3 buts niçois sont arrivés par le côté gauche du PSG et notamment par les érrances défensives de Maxwel et Thiago Silva.

aurier

Pereira et Eysseric ont donné du fil à retordre à Aurier et Maxwel, ce qui a complètement destabilisé la défense centrale du PSG, qui n'a jamais su se positionner sur le terrain pour compenser la faiblesse des latéraux. 

Le coach parisien, Unai Emery, a d'ailleurs remplacé Maxwell par Meunier à la mi-temps et a fait passé Serge Aurier latéral gauche, ce qui s'est avéré catastrophique. 

Serge Aurier sortira à la 65ème minute et Unai Emery a repositionné Blaise Matuidi au poste de latéral gauche, ce qui était bien plus judicieux. 

Unai Emery s'est totalement trompé dans sa composition d'équipe sur les postes de latéraux, ce qui a été fatal aux parisiens car les niçois se sont engoufrés dans la brêche.


Nice a testé le mental des parisiens

Les niçois ont surtout gagné le match sur le plan mental et ont su garder leur calme pendant tout le match, tout en faisant sortir les joueurs parisiens de leur match par des gestes, des mots et des attitudes.

Paul Baysse a fait dégoupiller Cavani et Thiago Motta.

Mario Balotelli a joué avec les nerfs des défenseurs parisiens par des gestes techniques de provocation. L'attaquant niçois a même eu une altercation avec Cavani sur le terrain. 

Baysse

balotelli cavani

Belhanda a constamment mis la pression sur Verratti, qui n'a jamais pu organiser les relances du PSG et s'est montré inutile pour son équipe. 

Thiago Motta et Angel Di Maria ont reçu un carton rouge chacun pour gestes violents et les niçois ont parfaitement joué sur le mental des parisiens. 

Là où de nombreuses équipes se sont couchées contre le PSG, Nice a regardé cette équipe parisienne droit dans les yeux, en imposant leur propre tempo dans le match. 

Cette saison, les joueurs du PSG ont montré de grandes faiblesses sur le plan mental, face aux adversaires qui ont fait preuve de résistance dans le jeu et ces joueurs parisiens n'ont jamais réussi à se sortir de ce type de situation. 


La réussite sourit aux audacieux

Comme depuis le début de saison, les niçois se sont montrés audacieux dans le match en affichant une assurance technique et collective dans le jeu. 

Les niçois ont gagné la bataille sur le plan psychologique, ce qui a souvent le don de provoquer la réussite de l'équipe dans tout ce qu'elle tente. Les statistiques démontrent bien cet aspect, car les niçois ont tiré 6 fois au but seulement et ont cadré 3 tirs pour autant de buts. Tous les tirs cadrés des niçois ont fini au fond des filets parisiens, ce qui est simplement formidable en termes d'efficacité. 

Une photo qui résume tout le match

La photo ci-dessous résume bien le match, en montrant Balotelli qui s'impose physiquement face à un Thiago Silva qui ne joue pas le ballon et essaie de se protéger face à la détermination de l'attaquant niçois. 

Comme nous l'avons trop souvent souligné, Thiago Silva cristallise toute l'attitude des parisiens qui se montrent fort face aux équipes qui démarrent le match en l'ayant déjà perdu, et qui se montrent faible et fragile mentalement face aux équipes déterminées qui ne se couchent pas devant l'adversité. 

balotelli silva


Une équipe qui peut aller loin

Les niçois remportent le match d'une belle manière, face à une équipe parisienne qui n'avait connue qu'une seule défaite en 2017, contre le Barça lors du 6 à 1. 

victoire

Ce groupe niçois possède un bel avenir, si les dirigeants du club arrivent à conserver tous les joueurs, tout en recrutement des éléments complémentaires pour étoffer le groupe. 

Avec un coach comme Lucien Favre, cette équipe pourrait réaliser de belles performances en Ligue des Champions, si les aiglons arrivaient à se qualifier. 


// La Rédaction //


0

COMMENTAIRES
 
REAGISSEZ
A CET ARTICLE
Il est nécessaire de créer un compte et de se connecter pour réagir aux articles. Vous pouvez noter les commentaires de chacun (0=pas du tout apprécié, 3=très apprécié).


 

Pas de commentaire pour le moment





A LIRE AUSSI LES + LUS