Retour de Rennes à l’OM / Ligue 1 / J15 / Rennes-OM (2-1) / SOFOOT.com

A Roisson Park, Rennes a remporté la bataille entre les deux pauvres étudiants français en Ligue des champions, éliminant l’OM (2-1) après avoir joué en supériorité numérique pendant près d’une heure après une forte expulsion. De Babi Jay, un buteur malheureux. La bonne série de l’OM se termine en championnat et confirme la relance (mineure) du Stade rennais, avec un retour à deux unités Phocéens au classement en attendant leurs matchs de fin de match.


Modifié

Rennes 2-1 Marseille

Buts: Traoré (63eEt Honu (83e) Vers SRFC // Gueye (24e) À l’OM
Paquet: Joey (36e)

Un match de football en milieu de semaine, et c’était une confirmation de réveiller de mauvais souvenirs dans les esprits de Rennes et de Marseille. Rennes et Marseille avaient l’habitude d’avoir des soirées difficiles mercredi (ou mardi) avant d’être battus par la Ligue des champions, et ils se sont retrouvés sans chapeau d’âne pour la routine du tournoi. Et dans le Sadly Empty Roissons Park, l’équipe de l’OM a assisté à la fin d’une impressionnante série de quatorze matches invaincus Loin du Vélodrome. En supériorité numérique après avoir expulsé Gueye, un buteur malheureux, en première période, le Stade rennais est revenu à Marseille (2-1) en deuxième période. Pas un succès européen, mais une deuxième victoire successive qui a permis au Breton de rester au contact du plateau.

Gueye prend la pulsion émotionnelle

Il n’a pas fallu longtemps pour voir l’OM marquer ses terrains dans le Breton Park toujours très désastreux. Eh bien, dans leurs baskets et dans leur nouveau système, les Marseillais distribuent quelques coups à leurs adversaires, et ils sont obligés de riposter avec des crampons comme sur le terrain. Oui, mais le Stade rennais n’est pas le type dur en duels cette saison, et voici Salin qui pêche avec un coup franc décentré de Payet, laissant Balerdi mettre sa tête sur le front de Consoling (9)e). Première excitation, puis deuxième quand Benedetto se glisse sur le dos de da Silva et gâte le caviar de Theofin (13)e). Les visiteurs sont forts à l’exception d’Amafi, qui roule dans la boue à Razon Park et doit céder la place à Nagatomo en raison d’une nouvelle blessure (20)e). Sauf que Rin ne profite pas d’un changement de plan et finit par être planté par Gueye en raison d’attendre de voir en défense, le milieu de terrain lâche un beau feu d’artifice de 25 mètres sur son premier pion avec l’OM. (0-1, 24e). Effectivement, l’ancien Havre était l’homme qui a fait le premier acte car il a pris l’attrait émotionnel dix minutes plus tard en recevant une deuxième biscotte (très sévère) pour un léger coup de coude à l’ancien joueur olympique Niang (36e). Dans son domaine technique, Velas Bua peut gémir et se ronger les ongles.

READ  Y a-t-il une «urgence» ou pas? Comment expliquons-nous la retraite Delphrase

Un blocus et deux punitions

Heureusement pour Marseille, les Rennais sont loin d’être en pente ou rebutants. Doux dans les duels comme dans leurs attaques, comme le doux Terrier, les hommes de Stefan combattent la folie malgré leur supériorité numérique. Cependant, le technicien portugais sait que la tâche sera difficile: sortie Benedetto, bonsoir Germain. Et l’OM peut prendre du recul par rapport à son groupe et laisser Camavinga et ses amis rouler le ballon. Rennes a campé dans la moitié marseillaise du stade, à la recherche d’inspiration et a fini par trouver le virus grâce à un buteur inhabituel. son nom ? Hamari Traoré, qui est venu couper un bon centre de Doku avec sa tête dans le but rapproché, Cavani (1-1, 63e). Son premier but en Ligue 1, sous un maillot rouge et noir, était contre sa victime préférée. Sous les yeux de la mascotte Erminig, le spectateur hors pair dans les tribunes, l’AVB choisit d’activer de nouvelles grues en quittant Thauvin et Payet. Pendant ce temps, les assaillants de Rin se sont retirés de leur course en tirant des coups de poussins qui ont été envoyés directement à Mandanda. Ensuite, les changements apportés par Stefan aux hommes et le système se terminent enfin: Boreaud dépose un coup franc dans la surface de réparation et donne à Aguird une tête à Hono, qui sort à six mètres pour marquer à l’aide du poteau. (2-1, 83e). Emballé, pesé: Reign revient à deux unités marseillaises (deux matches de retard) au classement. L’OM et les matches de la semaine ne sont définitivement pas un amour fou.

READ  Test Dreame F9: le robot aspirateur qui veut nous faire rêver

Rennes (4-3-3): Salin – Traoré, Da Silva, Aguerd, Maouassa (Truffert, 63eGrenier (Hono 63.)e), Nzonzi, Camavinga (Boreaud, 73e– Dokku, Niang (Léa-Silk, 90e), Terrier (évaluateur, 73 anse). Entraîneur: Julian Stephan.
Marseille (4-3-1-2): Mandanda – Sakai, Alvaro; Balirdi, Amafi (Nagatomo, 20 anseRonger, Camara (Aki, 85 anse), Gueye – Payet (Strootman, 71 anseBenoît (allemand, 46 anse), Thofen (Kuzans, 71 anse). Entraîneur: André Velas Bois.

  • Résultats et classement de la Ligue 1 2020-2021

    Écrit par Clement Javard, à Razon Park

  • More from Grégoire Félix

    L’acteur et scénariste Jean-Pierre Bakri décède à l’âge de 69 ans

    L’acteur, scénariste et réalisateur Jean-Pierre Bakri vient de mourir d’un cancer à...
    Read More

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *